Le cinétik
C'est le 10 Mai !

Jusqu'à tard le soir!


Le monde moderne est capitaliste. Il est matérialiste. Les évènements artistiques sont conditionnés suivant un marché et une demande et visent à la rentabilité financière. Les difficultés s'accumulent dés qu'il s'agit de vivre de ce métier et cette situation va en s'aggravant. Encore cette année, la réforme concernant le statut des intermittents du spectacle (…).La télévision, la publicité sont autant de moyens d'expression où l'art est subordonné à l'appât du gain. Les moyens de se cultiver sont tous soumis aux impératifs financiers. Les festivals et les nouvelles festivités artistiques ont pourtant beaucoup de succès auprès des jeunes. Les festivals, les cafés philosophiques, les expositions dans les bars en somme toutes les manifestations artistiques qui se font dans un lieu convivial sont de plus en plus prisées. Plus encore, le succès du Sonar et du Festival International de Benicassim en Espagne, et du festival " Onze Bouge " à Paris montrent à quel point percent les évènements pluridisciplinaires. Seulement les prix d'accès à ce genre d'évènements démotivent cet intérêt (Prix d'entrée moyen : 30 €/ jour). Parmi ces trois manifestations, seul le festival " onze bouge " est totalement gratuit. C'est dans un refus de la culture commerciale de masse, et d'un aveu d'échec face à cette tendance à la mortification des lieux de spectacles que nous avons créé notre festival.



Pour le moment, le programme reste mal défini,
mais il est question de Grafs, Spectacle de rue,
Expo photos, Musique et Vidéoprojections.
Participation : 2 €


Le 10 Mai uniquement.
de 14h à 1h


Instigateurs :
Marie Astouin
Yann Sterl
Virginie Napolitano
Keissa Mohammeidi