Véronique Rivera


http://www.veroniquerivera.com



2009

Texte de présentation de l'expo "ARBORESCENCES" :


"Arbre des villes, arbre des champs, arbre résigné, en survivance, arbre en résistance,
et là, plus rien ne me résiste, et peu importe le temps, ça n’a plus d’importance :
j’explose le bitume, je soulève les murs,je surgis d’une gouttière, je phagocyte les bancs,
je me nourris de la pluie et du beau temps et je joue avec le vent et les enfants.

À celui qui sait écouter, parviendront nos cris de détresse et de colère, nous, esclaves,
nous, torturés, estropiés, clonés, à la queue leu leu, coupe au carré, ridiculisés.
Vers les yeux de qui sait regarder, bondiront mille diablotins farceurs ou tristes,
chuchotement de notre peau, petit clin d’oeil complice."



















__________________

2008






















CORPSRUPTIBLES (Photographies argentiques N&B) :"Transformer son corps, se l'approprier...

Alors que tatouages et piercings transfigurent les corps de façon souvent irréversible, je
rêve de métamorphoses multiples et éphémères selon l'humeur de l'instant, du jour.

Humeur bien capricieuse, sous influence : la ville où l'on se promène, le fantôme d'un amour
perdu, la beauté des machines abandonnées, l'horreur aussi, le calme frais d'une église...

L'image de la diapositive se projette sur le corps et alors qu'elle en épouse les courbes,
le volume, lentement elle le met en scène : elle peut tour à tour le mettre à nu ou
l'habiller et parfois même le transformer jusqu'à lui donner l'apparence d'une sculpture creuse, intemporelle.
Expériences... "